Bonjour à tous !

Que d’aventures et de beaux paysages nous avons pu admirer lors de notre périple dans l’outback australien. Notre première halte fut à Uluru, Ayers Rock, le fameux monolithe au centre de l’Australie. Ce rocher change de couleur au fil de la journée, il passe de l’orange au rose puis au noir à la tombée de la nuit, nous sommes émerveillés ! Le climat est désertique donc très très sec. Notre peau craquèle. Nous ne voyons aucune forme de vie hormis les centaines de mouches qui se collent littéralement à nous. Nous achetons de suite une protection contre les mouches pour la tête que Mya et Nolé appellent «une mouchetiquaire ». Ils ont bien aimé se promener autour de ce monolithe impressionnant et aussi se baigner dans la piscine de l’unique hôtel de la région. Nous sommes partis ensuite pour un canyon appelé Kings Canyon à 300 km d’Uluru. Nous logeons dans une chambre basique avec 4 murs et 4 lits. Nous faisons une promenade sur un chemin aménagé au centre du canyon, nous humons les merveilleuses senteurs que dégagent les arbres d’eucalyptus tout le long du chemin et admirons ces rochers couleur ocre tout autour de nous. Le soir, nous mangeons un fish and chips dans l’unique resto. On a le nez tout croûté, vivement Alice Springs pour trouver une pommade hydratante pour le nez !!

Pour rejoindre Alice, nous empruntons un raccourci qui nous permet de gagner 150 km, seul inconvénient : 100 km sur une route en sable ! Olivier conduit le 4×4 tel un pro. En tant que co-pilote, je regarde au loin si une voiture arrive car il doit aller tantôt à droite ( la conduite est à gauche ) tantôt à gauche selon l’état de la route,  vraiment fun !!

Arrivés à Alice, nous découvrons quelle sera notre maison pour les 12 jours à venir, notre camping-car, yeahh !! Olivier sait quels sont mes goûts en matière d’hébergement, il nous a donc loué la Rolls-Royce des camping-car. Il est à première vue très chouette, on est tout excités ! On va faire nos courses car je compte bien cuisiner pour ma petite tribu et Alice est la seule ville où nous pouvons nous approvisionner avant 1200 km, ok… Nous déchantons assez vite lorsque nous nous apercevons que beaucoup de choses ne fonctionnent pas ou sont cassées, bref, on fait avec car on est rodés maintenant !! Le côté positif du camping-car, c’est que nous dormons dans des endroits splendides, en pleine nature, les oiseaux et autres animaux nous réveillent tous les matin, quel bonheur J.

Nous faisons enfin connaissance avec les wallabies, émeus, perroquets multicolores et chauves-souris frugivores à Mataranka. Ici, enfin un paysage luxuriant. C’est impressionnant quand un kangourou vient se poster juste devant toi pendant que tu es en train de souper, il voulait ma tartine !! Au réveil le matin, nous voyons les wallabies faire leurs exercices en bondissant allégrement, c’est trop beau de voir ces animaux exotiques en liberté, on adore !! Nous allons nous baigner dans une piscine naturelle d’une rivière. Les enfants plongent, barbotent avec grande énergie et nous aussi ! Nous entendons tout-à-coup des locaux ( au look camionneur ) disant qu’ils viennent de voir un serpent dans le bassin mais ne savent pas très bien dire si c’est le dangereux ou pas ( car apparemment il y en a un dangereux et un pas ), on les voit sortir de l’eau et nous les suivons TRES rapidement, quelle horreur UN SERPENT dans l’eau !!

Nitmiluk est la prochaine étape, c’est une magnifique réserve naturelle où nous comptons bien faire du canoë dans les gorges. Grande déception lorsque nous apprenons que ce ne sera pas possible à cause de la présence des crocodiles, hum ! Nous continuons donc notre route direction le parc de Litchefield tout aussi beau que le Kakadu (une des plus belle réserve naturelle du monde mais seulement accessible en 4×4, que nous n’avons pas…). Environ 17 km après avoir pénétré dans le parc, nous observons les incroyables termitières magnétiques qui font jusqu’à 5 m de hauteur. ll faut 50 ans aux termites pour batir 5 m!, c’est très impressionnant! Nous visitons et nous baignons dans les nombreuses cascades transparentes sans crocodiles et dormons au milieu de la jungle, wow !! La jungle veut aussi dire grosses bêbêtes… je viens d’entrer dans la douche où m’attendait une tarentule, je vous raconte pas le bond que j’ai fait, mon sang n’a fait qu’un tour, du coup j’adore les moustiques !!!

En ce qui concerne les aborigènes, nous en avons vu beaucoup surtout dans les villes telles qu’Alice et Katherine. Ils errent tels des zombies dans les rues, sous les arbres ou devant les pubs. Ils sont pour la plupart alcooliques ou/et drogués, c’est malheureux de les voir comme ça. C’est difficile de parler des aborigènes avec les australiens car c’est apparemment un sujet tabou. Je pense que quelques authentiques tribus vivent encore en harmonie avec la nature dans le Kakadu.

Nous finissons notre périple australien à Darwin qui est une ville tropicale, c’est donc très humide et chaud mais nous sommes heureux de revoir la mer ( juste regarder car elle est infestée de méduses boîtes mortelles et de salty ( croco de mer )). Après avoir été coupés du monde, vu des paysages lunaires et qu’Olivier se soit tapé la tête 100 fois dans le camping-car, nous le rendons avec joie!!  Nous devions passer encore 2 semaines en Australie mais nous en avons assez. Nous avons donc décidé de partir pour Bali qui est tout près d’ici, on se réjouit de retrouver l’Asie… Gens radieux, humains, zen, riz, curry, nasi goreng et bazars, nous arrivons!!