Nous partons ensuite pour la Sierra centrale car nous voulons absolument voir un des sites les plus impressionnant d’Equateur : la lagune volcanique de Quilotoa. Située dans une zone éloignée de la cordillère orientale, uniquement accessible par des routes en mauvais état et sans panneau indicateur, ce lac volcanique est à 4000m d’altitude.

Mais avant de voir cette beauté, nous devons dormir dans le village de Tigua à 3500m d’altitude. Nous sommes hébergés dans une hacienda où nous n’avons pas de chauffage et avec le vent terrible qu’il y a, on est congelés ! On se réfugie avec nos pantalons, pulls et chaussettes en alpaga (manque plus que le bonnet qu’on va acheter au Pérou) sous nos multiples couvertures. Nous avons le cœur qui tape ce qui empêche Olivier et moi de s’endormir. Pas de souci pour les enfants qui s’endorment comme des souches. Par contre, au réveil, Nolé a le mal d’altitude et a des nausées. Il boit un thé de coca et va tout de suite mieux.

Après le petit-déjeuner, nous montons vers la lagune. Le paysage est aride mais grandiose ; on aperçoit des paysannes et des enfants marcher le long de la route, vêtus de leurs chapeaux et ponchos très colorés. Ils vont aux champs. Ils ont la peau du visage rouge et ultra-sèche. Ils sont très pauvres et travaillent dur.

On arrive enfin à Quilotoa. On était motivés à descendre au lac à pieds puis à remonter en mule mais on ne peut physiquement tout simplement pas, on est essoufflés à chaque pas ! On prend une claque lorsque nous voyons ce lac volcanique, tellement c’est époustouflant ! Il fait monstre froid alors on prend nos photos et on s’en va. En descendant dans la plaine, sur la route Olivier évite un cheval au galop et son cavalier qui ne le maitrise pas du tout… Nous terminons notre voyage en Equateur, pays extraordinairement riche quant à la diversité des climats et des paysages, dans la ville de Quito pendant les 5 derniers jours avant d’attaquer le Pérou :) !

Profitez bien du beau et chaud,

Bises à toutes et tous